Brèves rencontres
ou longs parcours

Association des
psychologues freudiens







Chaque auteur s’est « appliqué à bien dire quelles sont ses marques, là où elle où il pratique, comment elle où il est nommé(e), qualifié(e), et comment elle ou il entend opérer avec ce qui l’oriente, et qui est une foi, bien laïque, car fondée en raison sur les pouvoirs de la parole et les effets de la présence. », écrit Nathalie Georges–Lambrichs dans la préface :

 

« Chaque Psychologue freudien le dit à sa façon : ce qu’il intéresse, c’est la difficulté, l’embarras, l’obstacle que rencontre quelqu’un dont on ne sait rien d’autre au départ que la plainte dont il est l’objet ou le porteur. Il a le goût de s’en faire le destinataire. À quelles fins ? Celles-ci, éclairantes si elles sont éclairées, sont ce qui donne sens à l’inscription du psychologue ès-qualité dans la société, dans l’institution… »

pexels-pixabay-159711.jpg
br.jpg